Diabète et maladies cardiovasculaires



De nombreux défis à relever

En pleine progression, le diabète et l’hypertension artérielle constituent un défi de santé important, source de nombreux décès au sein de nos populations.

  • Le nombre de personnels de santé qualifiés pour la prise en charge de ces maladies est encore insuffisant et pas suffisamment formés pour une prise en charge adéquate des patients.
  • Le nombre de personnes atteintes de diabète et d’hypertension artérielle méconnues et non-diagnostiquées est élevé
  • Il existe un manque d’infrastructures adéquates pour la prise en charge de ces maladies

Développer une approche intégrée

Sanofi s’engage à innover pour améliorer la qualité de vie et à soutenir les patients et les systèmes de santé en proposant davantage que des médicaments. La volonté de Sanofi est d’apporter un nouvel espoir aux personnes souffrant de diabète et de maladies cardiovasculaires en combinant les services, les dispositifs médicaux, la gestion de données et son savoir-faire historique.

Les solutions de santé intégrées de Sanofi ont pour objectif d’apporter un bénéfice aux patients et d’améliorer leur expérience.

En tant que partenaire du parcours de santé, Sanofi soutient la formation des médecins à travers le programme « PROCARMET » en collaboration avec les spécialistes du métier – cardiologues, diabétologues, néphrologues. PROCARMET ou Programme Cardio Métabolique est la marque Ombrelle de tous nos programmes sur l’hypertension artérielle et le Diabète allant de la formation en salle en passant par le e-learning jusqu’à la prévention par la sensibilisation/ dépistage et la prise en charge des patients, éducation et leur traitement.
Plus de 1.600 médecins ont déjà bénéficié de ces formations


Nous sommes engagés auprès des Ministères de Santé de nos pays et apportons notre contribution à la décentralisation, l’amélioration du diagnostic et la prise en charge des patients à travers les Cliniques du Diabète et de l’Hypertension artérielle. 31 cliniques sont désormais opérationnelles dont 15 en Côte d’Ivoire, 9 au Sénégal et 7 au Cameroun.